La cueillette d’intelligence corporative est souvent confondue avec l’espionnage : bien sur, les deux incluent la cueillette de données, mais ils ne sont guère la même chose. Contrairement à l’espionnage qui comprend la cueillette d’informations illégalement, l’intelligence corporative est parfaitement légale – et, de plusieurs manières, elle aide les entreprises à conserver une longueur d’avance.

L’intelligence corporative comporte deux factions. Premièrement, on doit recueillir l’information. C’est cette première étape qui nécessite une explication sur la différence entre l’espionnage et la cueillette d’intelligence corporative.

Espionnage

Définit (Défini) comme l’action d’espionner afin d’obtenir des informations secrètes, l’espionnage est avant tout de nature politique. Cela implique souvent la cueillette d’intelligence à propos d’un autre pays ou d’un groupe militaire. On parle d’espionnage corporatif lorsqu’une entreprise utilise les mêmes techniques illégales afin d’obtenir de l’information à propos d’une autre entreprise. Ces techniques peuvent comprendre :

  • le vol de propriété intellectuelle
  • les techniques de délit d’initié
  • les pots-de vins aux employeurs, partenaires ou actionnaires
  • la vente de bases de données de clients
  • la surveillance illégale

Cueillette d’intelligence corporative

Contrairement à l’espionnage, les services de cueillette d’intelligence corporative n’obtiennent pas leurs informations illégalement. L’intelligence corporative s’appuie plus sur l’information publique. L’entreprise peut utiliser :

  • des articles de journaux et de périodiques
  • les principaux sujets de conversation sur les medias sociaux
  • les bases de données sur les brevets
  • l’information provenant de salons professionnels ou de conférences

Comment les services de veille à la concurrence aident les entreprises

La deuxième étape du service de veille à la concurrence comprend l’analyse des données recueillies. Les entreprises travaillent avec un analyste de veille à la concurrence afin de les aider à trouver les tendances générales parmi les données recueillies – souvent avec beaucoup de succès. Il est vrai qu’un analyste de veille à la concurrence peut déduire quels nouveaux produits seront soutenus (par les consommateurs ou par le gouvernement), mais le vrai avantage d’un analyste est son aptitude à évaluer les risques et les opportunités de nouveaux produits et services. C’est l’analyste qui laisse savoir aux propriétaires d’entreprise le potentiel impact d’un nouveau produit, non seulement sur les ventes d’un compétiteur, mais aussi comment ce nouveau produit pourrait avoir un impact sur la manière dont les gens magasinent ou utilisent les produits de manière globale. Par exemple, le iPhone n’a peut-être pas été le premier téléphone avec service internet, mais la veille à la concurrence a permis à d’autres entreprises téléphoniques à prédire l’importance de créer des applications que les utilisateurs veulent pour les affaires, les nouvelles et pour se connecter avec les autres en dehors d’un simple appel téléphonique.

Les meilleurs services de veille à la concurrence offrent à une entreprise un important regard sur ce que veulent les consommateurs – parfois même avant que les consommateurs eux-mêmes ne le sachent. La veille à la concurrence consiste réellement à anticiper les besoins d’une communauté à une échelle locale ou même globale. Les enquêtes sur les nouvelles tendances ne sont que la moitié du travail. Déterminer comment ces tendances risquent d’impacter  (d’influencer) les bénéfices nets d’une entreprise est le vrai secret du succès.